Articles

Qu’est-ce que la névralgie cervico-brachiale?

Qu’est-ce que la névralgie cervico-brachiale? La névralgie cervico-brachiale est une irritation d’un nerf au niveau du cou qui irradie le long du bras, pouvant aller jusqu’aux doigts. La douleur suit donc un trajet bien spécifique correspondant au nerf touché....

Les causes de la névralgie cervico-brachiale

La cause la plus fréquente est la hernie discale. Celle-ci est due au processus dégénératif de la colonne vertébrale : le disque intervertébral situé entre deux vertèbres va commencer par se fissurer. Puis un fragment de celui-ci va sortir et venir comprimer un nerf au niveau du cou : c’est la hernie molle.
Plus tard, le disque endommagé va se déshydrater et former des excroissances osseuses (c’est le début de l’arthrose). Celles-ci peuvent également comprimer un nerf : c’est la hernie dure.

Les symptômes de la névralgie cervico-brachiale

- une douleur qui part du cou et descend dans le bras

- une diminution de la mobilité du cou

- souvent une douleur la nuit qui empêche de dormir

- la nuit, position assise parfois mieux tolérée que la position allongée

- des sensations de picotements, fourmillement dans les doigts

- douleur souvent augmentée par la toux

Le traitement de la névralgie cervico-brachiale

Le traitement va dépendre de la phase dans laquelle vous vous trouvez.
La prise en charge des névralgies cervico-brachiales est fréquente en chiropraxie et, dans la majorité des cas, elle est possible ; chaque patient est différent, l’amélioration n’est donc pas garantie à chaque fois.
Il s’agit d’un traitement « conservateur », destiné à éviter, dans la mesure du possible, une opération. Il faut savoir que la hernie discale a tendance à se résorber naturellement mais lentement, et que le traitement chiropratique favorise ou accélère cette résorption. En effet, il est important de ne pas laisser les douleurs s’installer car elles risquent de passer au stade chronique, beaucoup plus difficile à traiter.

En phase aigue :

- les manipulations doivent impérativement être effectuées en rotation controlatérale à la lésion

- les manipulations ne seront utilisées que si elles sont indolores et que la mobilisation améliore les symptômes.

- les manipulations sont contre-indiquées en cas de hernie cervicale importante

- Les manipulations sont contre-indiquées si l’on retrouve des signes de myélopathie (souffrance de la moelle épinière lorsque celle-ci est comprimée dans le canal rachidien : sténose canalaire sévère)

Les risques de complications

Il est important de noter qu’une douleur cervicale peut parfois se compliquer d’une névralgie cervico-brachiale. L’apparition de ces complications est exceptionnelle et il appartient au chiroprateur d’apprécier la conduite à tenir dans chaque cas.
Il est possible qu’une aggravation des symptômes soit due à une augmentation de l’œdème inflammatoire qui comprime déjà la racine. Une manipulation mal effectuée (manipulation en rotation homolatérale à la lésion) risquera quant à elle d’aggraver les symptômes, c’est pourquoi l’IRM est indispensable au préalable.

Les précautions à prendre

- le traitement doit être le plus sécuritaire possible ; ainsi, pour tout patient atteint d’une cervicalgie aigue, il faut rechercher une éventuelle atteinte nerveuse, en particulier si la douleur augmente lorsque l’on penche la tête en arrière

- si la douleur se prolonge dans le bras, il faudra réaliser des tests orthopédiques et neurologiques ; ces tests rechercheront en particulier des signes de myélopathie (souffrance de la moelle épinière) qui est un indice de gravité

- ces tests seront répétés à chaque visite afin de suivre l’évolution de traitement ; des examens complémentaires (IRM surtout) doivent être prescrits lorsqu’il existe une atteinte nerveuse

- si l’atteinte nerveuse est sévère (douleur paroxystique, paralysie de certains muscles), le patient devra être immédiatement référé à un orthopédiste

Vous ressentez ces symptômes et désirez de plus amples informations, n'hésitez pas à contacter votre Chiropracteur par téléphone au 04.70.35.17 ou dans la rubrique "prendre rendez-vous" du site www.chiropracteur-allier.fr


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.